Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DMT

Même ton de voix morne et scandé. Même regard qui tombe sur les feuilles du discours au lieu de se porter vers le public. Non, décidemment madame Royal ne change pas. C'est en institutrice de la République qu'elle s'adresse aux français. Pourtant, les premières images de cette vidéo en témoignent, la candidate sait sourire. La délectation se lit même sur son visage lorsqu'elle est applaudie au rythme des "Ségolène présidente" (à 0.17" sa sortie de langue ne trompe pas). Alors ? Et bien il semble que la présidente de Poitou-Charentes reste une éternelle cérébrale. Enarque de formation, elle continue de recourir à un registre sémantique froid. Ordre social, force citoyenne..., ses axes de programme ne touchent pas. Celle qui se laisse si facilement appeler par son prénom, ne sait paradoxalement pas partager son émotion. A l'image de la grande majorité du personnel politique, Ségolène Royal est une conceptuelle.  Ce qui réduit considérablement sa capacité à créer du lien. Ne pas corriger ce défaut serait une erreur fatale si elle  s'apprête à débattre à nouveau avec Nicolas Sarkozy. Le chef de l'Etat  est, lui, particulièrement  à l'aise dans le registre affectif. Quitte à alimenter peur et agressivité ("Racaille, casse-toi..."). Mais bon, cette prestation revêt tout de même un certain intérêt. Elle illustre combien les yeux constituent à l'oral, un excellent marqueur pour les amateurs de langage non verbal. Lorsqu'ils se posent sur l'auditoire, la règle veut qu'ils renforcent le texte. L'orateur ou l'oratrice  vit alors pleinement ses paroles et, pour reprendre le titre du best seller de Roger Ailes, devient le message. Forts de ce principe, je vous laisse retrouver quels sont les passages où la conviction de la leader socialiste est la plus forte. Entrainez-vous par exemple dès 0.25"  avec les mots ordre social et juste, puis force et citoyenne. Vous avez remarqué à quel moment l'intonation est  la plus riche ? Oui, c'est cela, quand la foule est regardée. Très bien. Amusez-vous à présent à bien observer la candidate lorsqu'elle cite les prénoms de ses compétiteurs à la primaire. Si vous êtes attentifs, vous devriez pouvoir obtenir de précieuses informations sur les alliances à venir au PS en vue de 2012.

 

 

PS (jeu de mots facile ;-) : ceux qui ont remarqué que Ségolène Royal baisse les yeux lorsqu'elle dit "je m'y suis préparée", sont priés de prendre les paris sur sa victoire...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article