Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DMT

En début de semaine j'ai eu à former un jeune chef d'entreprise. À condition qu'il parle plus lentement, il devrait très probablement devenirun habitué des plateaux TV. Car à l'oral la vitesse est parfois aussi dangereuse qu'au volant. Pour information, 150 mots à la minute constituent une bonne moyenne et augmentent la crédibilité. Au delà de 170 c’est la sortie de route assurée. Ceux qui vous écoutent n’arrivent plus à mémoriser vos propos. En sens inverse, moins de 120 mots, qui plus est ponctués par des "heu" d'hésitation, donnent le sentiment de ne pas savoir très bien ce que vous voulez dire. Un débit équilibré s'obtient en articulant, la voix placée et le regard sur l'auditoire (ou le journaliste) pour habiter la fin des phrases. Lorsque le flot de paroles s'avère trop rapide, le stress n'est jamais loin. Notamment celui occasionné par le regard des autres. Si tel est votre cas, sachez que sophrologie ou Neurocoaching™ renforcent la confiance en soi. Une fois le corps détendu et l'esprit apaisé, vous en direz peut-être moins à la seconde, mais avec plus d'impact. Apprendre à vous exprimer en vivant chaque instant comme un présent ? Essayez, le public vous dira merci.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article