Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Allez, en raison du weekend de Pentecôte je reviens sur mon précédent post. Ou plutôt je le complète. Car il n'y a pas que chez un philosophe que les micro-expressions sont amusantes à observer. Chez les politiques il est plaisant de les repérer et de les croiser avec ce qu'ils disent. Tenez, prenez cette interview de Gabriel Attal. Au micro de RMC le jeune ministre en donne à voir trois belles illustrations. À (0.08) d'abord sur " Il y a eu un certain nombre de tribunes " la langue sort rapidement à droite. Cela est très souvent associé à une critique ou à une attaque personnelle. En twittant " Ah mince, tout ça pour ça... " Philippe Moreau Chevrolet a bien cerné l'état d'esprit du secrétaire d'Etat à l'égard des maires qui se rallient à Emmanuel Macron. Arrêtez à (0.44) ensuite. Vous constaterez une magnifique bouche en huître, lèvres pincées à l'intérieur. Micro-expression du fautif ou de celui qui ferait mieux de se taire elle vient ici en réaction aux propos d'Appoline de Malherbe qui relative le nombre de premiers magistrats qui rejoignent le PR. Enfin à (1.19), une courte sortie de langue centrale au moment d'évoquer le Front National souligne la difficulté qu'apporte la présence de ce parti dans le jeu électoral local.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article