Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DMT

Alors, elle ment ou pas ? Après une journée de  plage l'heure est au débat d'apéro dans les campings de Palavas-Les-Flots. Chacun s'est fait une opinion sur la sincérité de Nafissatou Diallo suite à l'interview qu'elle a accordée à ABC News. Largement relayé dans les médias et sur la Toile, cet entretien a valu à ma collègue Olga CIESCO, avec qui je travaille à présent lors de coachings en prise de parole, d'être sollicitée par 20minutes.fr pour une analyse vidéo. Une fois de plus, j'ai pu apprécier son sens de la pédagogie et sa prudence. Il faut dire que  l'image de la synergologie, et plus généralement la crédibilité des experts en gestuologie, pourrait bien se jouer avec cette affaire. Les médias vont être friands de décryptages alors qu'ils sont eux-mêmes complices d'un enfumage permanent. Le coup de la très possible mise en scène du grand mouchoir blanc avec lequel Nafissatou Diallo, en parfaite communic'actrice, essuie ses larmes a d'ailleurs été soulevé dès lundi par Bruno Roger-Petit. A lire également, le point de vue d'un traducteur qui  insiste sur l'ordre des mots en pareille situation. Rajoutez la place des expirations dans une phrase, vous aurez encore plus d'éléments pour vous exercez au nouveau jeu de l'été : pacte ou vérité ? Il suffit pour cela de regarder ou écouter la prochaine déclaration à charge contre DSK et de se demander, indices non verbaux à l'appui, si oui ou non elle relève d'un pacte qui visait à mettre hors jeu le plus dangereux des adversaires  de Nicolas Sarkozy en 2012.   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Teco 29/07/2011 23:17


Dans le genre gros délire, sur Europe1 ils s'appuyent sur les dires du "profileur gestuel" J Messinger pour dire qu'elle ment et que sa démarche est celle d'une femme qui aime le sexe!!!


Olga CIESCO 27/07/2011 22:21


Bonsoir Daniel,

Merci de me donner l'occasion avec ce post de revenir sur l'article en ligne paru sur le site de 20 minutes. Le corps transmet des informations, tout comme la parole.
Les spécialistes du langage corporel apprennent à comprendre ces informations. Ensuite, vient le temps de l’interprétation. Et l’interprétation peut être empreinte de subjectivité même si
l’objectivité doit être de mise ! Il en est de même pour l’interprétation du langage oral ou écrit.

Je pratique « un art scientifique » comme le qualifie un
ami, qui consiste à interpréter le langage du corps. Et je m’emploie à pratiquer cet art avec le maximum de prudence et d’objectivité.

Je m’explique avec le cas de Nafissatou Diallo. Cette femme a des gestes cohérents avec ses propos. Oui. La plupart du temps. Et alors ? Que peut-on en tirer comme leçon ?

- Elle dit la vérité et ses accusations sont justifiées.
- Elle ment mais ses gestes sont cohérents car elle a eu le temps de se figurer la scène qu’elle décrit suffisamment pour intégrer, tel un comédien, les bons gestes.
- Elle dit la vérité mais ment sur un élément essentiel qui pourrait rendre ses accusations totalement injustifiées.

Que s’est-il passé ? Pour avoir une chance de le savoir, il faudrait :
- Ecouter et observer cette femme sur une durée suffisante, pour avoir des repères concernant son langage corporel.
- Comprendre sa personnalité et faire le lien avec sa perception des actes qu’elle décrit
- Vérifier également un certain nombre de choses importantes, comme par exemple si elle est « botoxée » ou non.
- Ne pas juger de manière instinctive son comportement, comme le fait qu’elle semble à l’aise. L’environnement et l’ambiance dans laquelle elle est durant l’interview peut modifier sa manière
d’être.
- Prendre conscience que les extraits vidéos sont des extraits choisis par les médias et ne sont pas la totalité de la conversation.
- Savoir poser les bonnes questions, de la bonne manière et au bon moment. La qualité de la réponse dépend aussi de la qualité du questionnement. Cela paraîtra basique et simpliste à certains mais
parfois le plus basique des principes est un élément essentiel.

Quoi qu’il en soit, manifestement cette affaire déchaîne les passions. Et la passion n’a rien à voir avec l’observation méthodique d’une vidéo de 60 secondes.
Qu’en est-il du témoignage de DSK ? Serait-il prêt à répondre devant une caméra à la même journaliste ?
A suivre !


DMT 28/07/2011 13:18



Bonjour
Olga,                                                                      


En fait, en tant que media trainer, si j'entends dire d'un de mes clients que "ses gestes sont cohérents avec ce qu'il dit" je suis ravi. Cette congruence, comme dirait les Pnlistes, est
précieuse en télévision. Elle indique que la personne est devenu un(e) véritable communic'acteur/trice capable de partager ses émotions (ce qui semble bien parti pour Nafissatou Diallo à en juger
par la fluidité de la trilogie gagnante : intonation, gestes regards). Ou bien que la journaliste a su la mettre à l'aise. C'est à mes yeux la qualité n°1 dont doit témoigner un(e) intervieweur.
Car si Nafissatou Diallo est donnée à voir en train de discuter en face à face, au moins une demi dizaine de personnes sont présentes hors champs : cadreurs, technicien son, chef op, assistant...
Quand à la question de la vérité, c'est carrément un sujet de philo, tant elle est spécifique à chacun... Reste le silence médiatique de DSK, imposé par son statut d'accusé. J'ai hâte de pouvoir
procéder à un visionnage comparé. Mais en attendant et comme tu le soulignes : prudence. Sinon, l'exercice du décryptage d'images hors contexte pourrait ressembler à ses consultations
médicales par téléphones que proposent certaines radios et où seuls des médecins peu scrupuleux se prêtent au jeu.