Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DMT

lie to me 1

 

Hier soir j'étais devant mon téléviseur, prêt  à savourer la suite des aventures du Dr Cal Lightman sur M6. Mais dès le premier 1/4 d'heure de diffusion j'ai été géné par l'aspect réducteur de certaines scènes. Trop de gestes y étaient décris comme signes de mensonge. Les producteurs  voudraient discréditer la communication non verbale qu'ils  ne s'y prendraient pas autrement. Et voilà qu'en ouvrant ma boite mail, je découvre un courriel d'Olga CIESCO qui partage la même réserve. Je n'hésite donc pas à vous faire partager ses remarques. Et, promis, très bientôt je vous propose une interview de cette experte du comportement, dont le quotidien professionnel pourrait lui aussi alimenter les épisodes d'une série TV.

 

Cher Daniel,

 

Je partage avec vous votre enthousiasme vis-à-vis de la série Lie to Me. Il s’agit d’une excellente série car les réalisateurs ont bénéficié des conseils de Paul Ekman, qui est une pointure de renommée mondiale dans le monde du non verbal. Les épisodes sont truffés aussi bien de concepts pédagogiques pertinents que d’anecdotes véritables que j’ai moi-même expérimentées lors de mes investigations judiciaires.

 

Cependant, j'emettrais un bémol ! Le divertissement télévisuel rapide suppose des raccourcis et je crains que certaines idées fausses sur la signification des gestes s’imprègnent fortement dans l’imaginaire de chacun et ne deviennent très difficiles à enlever. Comme une vilaine tâche dont on n’arrive plus à se débarrasser.

 

J’attire particulièrement votre attention sur les notions de « gestes manipulateurs » et de « gestes illustrateurs » mis en avant dans la série.

D’après elle, le fait de toucher son visage est un signe de « manipulation ». L’amalgame avec le mensonge est vite fait ! Cette affirmation est fausse.

Je vous donne un exemple : lorsque nous entendons des propos que nous jugeons agréables, nous pouvons être amenés à nous toucher l’oreille. Lorsque nous entendons des propos qui nous dérangent, nous pouvons également être amenés à nous toucher l’oreille. La main va se diriger vers l’oreille car, dans ce cas précis, elle est le récepteur du message qui nous touche agréablement ou nous dérange. C’est la manière de toucher l’oreille qui va nous indiquer la nature du ressenti. Il n’y a aucune « manipulation » dans ce geste.

De la même manière, notre main va se diriger vers nos yeux lorsque nous manifestons un intérêt particulier à mieux voir quelque chose ou lorsque nous sommes gênés par ce que nous voyons. Vous aurez bien compris que c’est le sens du toucher qui donne la dimension positive ou négative au geste.

Nulle question de manipulation systématique dans ces gestes qui se dirigent vers le visage.

 

Quant aux « gestes illustrateurs » qui sont mis en avant dans la série comme des gestes de vérité, le raccourci est également un peu rapide et biaisé. Si effectivement on remarque que les personnes qui communiquent spontanément ont leurs mains mobiles et visibles, ce n’est pas un élément suffisant pour en conclure que la personne est sincère.

 

La recherche de la vérité mérite plus d’attention et se révèle souvent bien plus ardue dans la vraie vie que dans les films ….

 

 

 

 

 

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article