Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DMT

 En média training cela s'appelle "grossir le trait". Quitte à rendre ridicule l’argument de son contradicteur. Passé maître dans l'art de communiquer avec la presse en situation de crise, Bernard TAPIE a donc préféré  prendre les devants. C'est par une interview téléphonique proposée en exclusivité à France Info, qu'il a choisit  de mettre à mal l'idée selon laquelle il aurait rencontré en secret Jean-Marie LE PEN en 1993. Mais il suffit d'entendre Bernard THOMASSON tenter vainement de le ramener à des propos plus sérieux, pour comprendre que nous sommes en pleine stratégie de défense par l'absurde.  Extraits : "On est de vieux copains. Il faut savoir qu'on se voyait régulièrement parce qu'on jouait au poker ensemble une fois par semaine à Versailles, là, chez lui."  "Quand il était à Marseille, presque tous les jeudis, on faisait des tournois de tennis-ballon, vous savez au stade Vélodrome. Donc, évidemment, on se voyait sans arrêt." "Quand je le traitais de gros con, vous vous doutez bien que je le disais pour la galerie. Un jour, j'ai dit aussi que c'était un salaud. Enfin, tout ça, c'était de la comédie." Trop fort ce nanard. Impayable même. Quoique, au vue des 210 millions qu'il devrait recevoir de l'Etat français, l'expression n'est peut être pas la plus judicieuse. Remarquez, avec ce sketch radiophonique, l'ancien député de Gardanne a régalé la France entière. Et ce gracieusement. Qui osera dire après ça que Bernard TAPIE  n'est pas grand seigneur ?

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

luca 09/10/2010 12:59


Tapie n'est pas le pire. Et puis au moins lui il a payé quand il a trop déconné.


DMT 07/11/2010 14:18



Bonjour Luca. Et en plus il vient de se faire cambrioler ! Si l'auteur du larcin est retrouvé,
il pourra dire pour sa défense que c'est parce qu'il avait une dent contre Nanard qu'il lui a piqué son argenterie... Surtout s'il est militant FN.