Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par DMT

La disparition de Jean-Paul II aura entrainé une couverture médiatique sans précédent. Et les "Une" de journaux de titrer sur celui qui durant plus d'un quart de siècle gourverna l'église : "l'Athlète de Dieu", le "Globe-trotter de la bonne cause", le "Tombeur du communisme", le "Pélerin de la paix"... Il faut dire qu'avec ses baisers du sol à chaque descente d'avion, sa visite à Mehmet Ali Agça (celui qui avait tenté de l'assassiner en 1981), ses rencontres avec Castro et Arafat, sa prière devant le mur du temple de Jérusalem..., ce pape n'a pas uniquement guidé son peuple par des encycliques ou des lettres apostoliques. Il a aussi délivré son enseignement par des images chocs et des petites phrases. Souvenez-vous de son "je compte sur vous" adressé aux jeunes lors des JMJ de 2000. L'ex comédien et auteur dramatique Karol Wojtyla n'a donc jamais oublié qu'une bonne mise en scène permet aux mots de toucher le plus grand nombre. C'est peut-être ce qui explique que durant 26 ans, Jean-Paul II n'a cessé de capter l'attention des télévisions du monde entier. De cet intérêt que les médias lui portaient, ce pape a su profiter pour répéter inlassablement jusqu'à son dernier souffle un même message :"n'ayez pas peur". Et ce, qu'il s'agisse d'être confronté au totalitarisme comme à la maladie...

Commenter cet article