Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par DMT

Je n'y ai d'abords pas cru. Robert Ménard quitterait la direction de Reporters Sans Frontières ? Celui qui fut mon héro lorsque j'étais étudiant, celui dont je ne manquai aucun des "Face à la presse" sur Radio France Hérault va donc cesser de ponctuer l'actualité par ses coups de gueule en faveur de la liberté de la presse ? Entendre ou voir Robert Ménard dans les médias c'était un peu ma madeleine de Proust à moi. Le lien sur les ondes qui m'unissait secrètement au Montpellier de ma jeunesse. Celui des mes débuts dans le journalisme, où je recevais Monseigneur Gaillot au micro de ma radio associative avant de le conduire dans les locaux de mes concurrents du service public. Robert Ménard, je l'entends encore pester après Alain Bédouet au moment du décrochage local d'avec France Inter. Un soir, s'adressant à Alain Thomas, son rédacteur en chef, il eut cette formule avant de prendre l'antenne : "Toubon, c'est tout mauvais!" C'est en juin 1985, l'année du millénaire de Montpellier que Robert Ménard créa l'association de défense des droits de la presse avec 3 autres journalistes de la ville. Je me souviens encore de leurs premiers locaux, modestes, mis à leur disposition par le conseil général. 23 ans déjà... 

Commenter cet article