Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DMT

Je sais, lorsqu'on est formateur ou consultant en communication, cela ne se fait pas de parler politique. Pourtant, depuis quatre ans maintenant, je ne cesse d'avouer à mes clients que je n'ai pas donné ma voix à Nicolas Sarkozy en 2007. En fait, ce n'est même pas pour des raisons idéologiques. Simplement, en tant que professionnel de la prise de parole, j'ai éprouvé très tôt comme un malaise en constatant combien le bagout du candidat UMP de l'époque me faisait penser à celui d'un vendeur de voiture d'occasion. D'aucuns ne manqueront pas de souligner mes contradictions. En tant que média trainer j'aurai dû au contraire reconnaître les talents de communic'acteur de l'ex-ministre de l'intérieur. Sauf que pour moi, bien passer à la télé ce n'est pas l'art de persuader. Dans ce domaine j'aurai plutôt tendance à privilégier les véritables moments d'émotion. Comme par exemple le discours d'Eva Joly après sa victoire aux primaires écologistes. Or, tant que TF1 restera la chaîne leader, avec son 20h et ses lancements de sujets anxiogènes, le locataire de l'Elysée n'aura pas à s'inquiéter pour le renouvellement de son bail. Tous les soirs, en écoutant Laurence Ferrari la France à peur (à croire que c'est une tradition sur la "Une" ;-) . Du pain béni pour Nicolas Sarkozy qui, tant sur les questions de sécurité, d'économie ou de politique étrangère, veut apparaître comme un  président protecteur et courageux. Mise en péril en début de quinquennat avec son côté bling bling, l'image présidentielle s'est patiemment reconstruite autour de valeurs plus humanistes. Au point de nous donner à voir un nouveau Gandhi, bien au dessus des agressions physiques ou verbales dont il pourrait être la victime. Et cela paye. A force de prendre de la hauteur, le président sortant remonte dans les sondages et finit par faire jeu égal avec le PS  dans la perspective de 2012. Qu'il en rajoute encore une couche (pour bébé) et ses "gazous gazous" auront définitivement fait oublier aux français son déplorable "Casse-toi pauvre con".


gazou gazou par corastef

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

achat groupé 17/10/2011 15:19


Je préfère largement Ségolène