Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DMT

L'ADN n'y va pas de main morte lorsqu'il titre dans son édition du 5 novembre : Déception ! Le power posing, cette pose miracle censée nous transformer en héros, c'était bidon. Et la proposition de la psychosociologue Amy Cuddy d'être descendue en flèche sur la foi de récentes études. La rançon du succès ? Il se trouve que les postures de pouvoirs connaissent un engouement incroyable. Plus de 50 millions de vues de la conférence  TEDGlobal donnée en 2012 sur ce thème par la chercheuse américaine. Son message est des plus séduisants : il suffit de se comporter comme un.e gagnant.e pour en devenir un.e. Hier c'était le décodage gestuel de Joseph Messinger qui suscitait la controverse. Lui aussi a développé un principe de grille posturale pour rétablir la confiance en soi et se libérer du stress : la Programmation Neuro Gestuelle. Plus récemment c'est la Synergologie qui s'est attirée les foudres de plusieurs universitaires. Ces derniers qualifiant la discipline créée par Philippe Turchet de pseudo science. En fait, comme le rappelle Amy Cuddy sur sa page Linkedin, le scientifique devrait avoir un esprit expérimental et non litigieux. Or l'essentiel de la polémique autour de ses travaux porte sur des mesures de taux hormonaux suite à des modifications de positions du corps. Pour pratiquer depuis plus de 20 ans le coaching à l'oral, je peux vous assurer qu'il y a bien transformation du sujet quand celui-ci prend conscience que son dos lui permet d'avoir plus de présence. Elle lui est donnée par la verticalité qu'il peut déployer en se tenant droit, pieds bien ancrés au sol, regard sur l'auditoire, bras et mains en mouvements. Mieux, je constate que tous mes clients qui travaillent leur respiration diaphragmatique, via la sophrologie par exemple, gagnent en impact et confiance. De même il y a longtemps que j'ai observé combien des personnes raides physiquement se font  plus facilement casser lors d'interviews ou de débats.

Le duo gagnant corps & mental 

A contrario, une souplesse musculaire est toujours associée à une flexibilité mentale. J'en veux pour preuve mon intervention en media training donnée hier à Montpellier dans le cadre du premier Diplôme Universitaire d’Optimisation de la Performance en Football.  Les participants, des préparateurs physiques âgés entre 25 et 35 ans, avaient à gérer des questions particulièrement déstabilisantes sur le dopage. Outre qu'ils ont spontanément répondu avec éthique et rigueur, ils sont retombés plus facilement sur leurs pieds que des cadres d'entreprise en exercice de crise. Le duo corps & mental facteur d'augmentation positive ? J'ai tendance à le croire lorsque je compare leur métier avec le mien.  Si leur mission est de contribuer à de meilleures performances, la mienne est le gain en influence. Même si le moral est mis à mal, sur un stade ou face caméra une bonne forme physique permet de tenir jusqu'à la fin de la partie. Inversement, quand l'organisme est usé le mental peut prendre le relais et mobiliser nos ressources restantes. Qu'importe donc si deux minutes d'une posture de puissance suffisent pour voir la quantité de cortisol (hormone du stress) baisser dans notre sang et celle de la testostérone monter. Ce à quoi nous invitent Amy Cuddy et Joseph Messinger, c'est à développer la conscience de soi au niveau corporel. En pointant toutes les postures contraignantes qui entravent quotidiennement notre élan : chevilles croisées sous notre chaise, épaules voûtées en marchant, mâchoire serrée en rédigeant un post..., ils nous apprennent à faire du corps notre meilleur allié. Un pouvoir donné, grâce à eux, à tout le monde.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article