Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par DMT

*

*

Associées aux effets de l'âge, nos émotions les plus fréquentes finissent par façonner nos traits**. Mais avez-vous noté qu'une seule est positive, la joie ? Au risque de voir apparaître des pattes d'oie aux coins de nos yeux, le sourire est essentiel à l'établissement d'un lien social de qualité. Il exprime le plaisir de communiquer, témoigne d'une harmonie intérieure et selon plusieurs études rendrait même plus beau. Encore faut-il, en lien avec le  plissement simultané de la fente palpébrale, qu'il soit authentique. Le psychologue américain Paul Ekman parle de " sourire de Duchenne ", en hommage aux travaux d'un chercheur français du XIXe siècle. Plus près de nous, Joseph Messinger, créateur de la Programmation Neuro Gestuelle, s'est intéressé au côté sur lequel se dessinent les demi sourires. Suivant qu'il apparaît sur la partie gauche ou droite du visage, nous aurons un demi sourire moqueur ou cynique. Le premier, façon Marc-Olivier Fogiel, signe un tempérament socialement épidermique. Particulièrement réceptif aux sentiments de sympathie ou d’antipathie spontanés. Le deuxième, arboré régulièrement par Christophe Castaner, indique au contraire une excellente résistance à la frustration. C'est ce principe de contagion émotionnelle qui explique pourquoi nous  réagissons positivement devant une personne souriante. Au point d'adhérer plus facilement à ses propos. Ainsi, parce qu'elle prive le public de précieux indices pour apprécier l'authenticité d'un locuteur, une prise de parole ou une interview (hors situation de crise) sans sourire relève de la faute de communication. Particulièrement en politique où son absence ampute directement le capital sympathie. Souvenez-vous en leurs temps des succès obtenus par JFK ou Jean-Lecanuet, souriant de toutes leurs dents à la télévision. Le charme qu'ils dégageaient se traduisait par une prime dans les urnes. En 2017, la recette reste valable. J'en veux pour preuve cette anecdote recueillie à Mayotte la semaine dernière, à l'issue d'une formation en media training. Deuxième adjoint au maire de Mamoudzou, Mohamed Moindjie m'a raconté comment son ami le député européen Younous Omarjee a été choisi par plusieurs électrices alors qu'il leur été inconnu. Simplement, elles avaient le sentiment qu'il leur souriait sur les affiches collées devant le bureau de vote. Enfantin.
                                                                  .                                                 

*Source : http://www.gouvernement.fr/ministre/christophe-castaner

*Sur ce sujet, je vous conseille le très bel ouvrage de Jean-Pierre Veyrat, l'Atlas Universel du visage.

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article